Indice glycémique : Quel est-il pour le riz et les pâtes ?

Quand vient l’heure de passer à table, il n’est pas toujours très évident de savoir quoi cuisiner. Surtout quand on est habitué à manger la même chose presque tous les jours… Et il est vrai que dans cette catégorie, les féculents sont les rois dans ce domaine ! Que ce soit des pâtes ou du riz, il y a toujours un paquet d’ouvert dans votre placard qui ne demande qu’à être préparé… Mais quel est l’indice glycémique de ce type de plat ? C’est ce qu’on va essayer de voir ensemble aujourd’hui, et peut-être même trouver d’autres alternatives pour varier les plaisirs !

Indice glycémique : Quel est-il pour le riz et les pâtes

Comme on vient de le voir un peu plus haut, les pâtes et le riz sont les féculents, avec les pommes de terre, les plus consommés. Et quand vient l’heure du diner, c’est généralement vers cette solution qu’on se dirige, car les deux sont très faciles à cuire, et ne prennent généralement pas trop de temps à préparer… Et en ce qui concerne leur indice glycémique, il est tout aussi important que la façon que de les cuisiner.

Pour ce qui est des pâtes, elles sont riches en glucides, en raison notamment de l’amidon. Pour 100g de pâtes, on compte généralement 62g qui proviennent de l’amidon, qui appartient à la chaine du glucose. Ce qui fait qu’elles sont plus lentes à être digérées, car notre corps doit décomposer en molécule l’amidon pour le transformer en glucide. Et si elles sont un incontournable de nos assiettes, elles peuvent aussi provoquer de l’inconfort lors de la digestion chez certaines personnes, notamment à cause du gluten… Heureusement, il en existe aussi avec différentes sortes de farines, y compris de riz, et qui peuvent être mieux assimilées lors de la digestion.

Pour le riz, c’est autre chose. Son indice glycémique est plus élevé que pour les pâtes (79g de glucides pour 100g de riz), et sa teneur en glucide peut varier en fonction des variétés existantes. Et s’il est tout aussi un bon moyen de s’approvisionner en énergie, préférez des riz peu raffinés ou d’autres variétés, mais jamais de cuisson rapide, qui n’auront pas les mêmes valeurs glycémiques… Et nutritives !

indice glycémique

D’autres alternatives pour varier les plaisirs

On a beau taper sur le glucide qui peut être mauvais pour tout un tas de raison, ils sont toutefois essentiels pour les sportifs de haut-niveau. Bénéfique oui, mais pour quelle raison ? Pour le simple fait qu’ils permettent de refaire le plein de glycogène musculaire après un effort physique plus ou moins intense, ou une compétition plus rude que prévu.

Alors, afin de varier les plaisirs (et obtenir de tout aussi jolies assiettes), il existe de nombreuses alternatives avec des indices glycémiques différents. Pour les plus forts, les carottes cuites, navets et polenta sauront faire l’affaire. Pour ce qui est d’un indice moyen, optez plutôt vers du grain de couscous complet ou des patates douces. Enfin, pour des aliments plus faibles en glucose, l’avoine, les fèves, haricots rouges et autres quinoas proposent les mêmes valeurs nutritives, sans frôler l’explosion glycémiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *